Skip to main content

Conseil de l'Europe

Les membres de l'AIACE ont servi une bonne partie de leur vie le Conseil de l'Europe : gardien des droits de l’homme, de la démocratie et de l’État de droit

Le Conseil de l’Europe occupe une place unique sur la scène politique internationale. Doyenne des organisations internationales favorisant la coopération en Europe, elle s’y emploie en promouvant les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit. Depuis sa création, le Conseil de l’Europe poursuit ses objectifs en évoluant constamment. Il a su réagir face aux grandes mutations qui ont bouleversé le paysage politique et social de l’Europe et aux nouveaux périls menaçant les droits de l’homme de la population européenne.

Le Conseil a été l’une des premières institutions internationales à ouvrir ses portes aux pays d’Europe orientale après la chute du mur de Berlin. Il s’est aussi saisi, avec de nouveaux traités, de problèmes contemporains tels que la cybercriminalité, la criminalité en matière de santé, le terrorisme international et la traite des êtres humains.

 Aujourd’hui, le rôle du Conseil de l’Europe est plus que jamais primordial pour les libertés et les droits fondamentaux des centaines de millions de citoyens qui vivent dans ses 47 États membres. Ses initiatives pour promouvoir la cohésion sociale, la diversité culturelle et la citoyenneté démocratique, pour lutter contre le racisme et l’intolérance, pour favoriser le dialogue interculturel et pour trouver des solutions communes aux grands problèmes sont indispensables pour édifier une Europe stable, opérationnelle et soudée.

Le Conseil a réussi à faire de l’Europe la seule région du monde dont est bannie la peine de mort. L’abolition de la peine capitale est une condition préalable à l’adhésion au Conseil. 
Pour des plus amples informations voir sur www.coe.int.